TDT au Vietnam

On arrive à Hanoi en fin de soirée. On passe la première nuit dans un hôtel sans prétention, à quelques pas du Vieux quartier. L’obscurité totale de la pièce nous fait dormir comme des marmottes. On se rend compte le lendemain matin que notre chambre d’hôtel n’a pas de fenêtre ! Après un bon pho pris sur le bord de la rue en guise de petit-dej, on commence à arpenter les mille et une boutiques de fringues de la ville. On fait bien gaffe quand on passe de l’une à l’autre : le code de la route n’est pas vraiment entré dans les mœurs au Vietnam …

Le soir, on grimpe dans un bus de nuit, direction Sapa dans le nord-ouest du Vietnam, pour trois jours de trek à travers les rizières. On n’a jamais vu un bus pareil : deux niveaux de sièges inclinables a presque 180°, musique viet à fond les ballons, chauffeur qui cloppe dans le bus et ne lâche pas le klaxon des doigts.

On arrive au petit matin, et on attaque la rando sans tarder. L’ambiance est assez spéciale. Il y a une vielle brume partout autour de nous, qui nous fait manquer une partie du paysage. En plus, on nous avait vendu une balade par groupe de six maximum ; on frôle par moment la trentaine de personnes… On pensait que le mode « trek » aurait moins séduit les touristes que les séjours « chill » de la baie d’Halong, mais c’est tout le contraire ! On s’en rend bien compte pendant les pauses dej, quand on se fait alpaguer par des femmes Monghs pour qu’on leur achète leurs babioles artisanales. Heureusement pour nous, un des canadiens de notre groupe s’avère être le pigeon du siècle (il achète tous les accessoires possibles de la tenue traditionnelle, a deux fois les prix du marché !), ce qui nous permet de nous planquer un peu. On passe les deux nuits chez l’habitant. C’est assez spartiate et l’hygiène laisse à désirer (on a trouvé un rat mort dans un de nos lits !), mais en contrepartie, y’a le wifi et on se pète le bide tous les soirs ! Une fois les randos finies, y’a pas grand-chose à faire, surtout qu’on ne peut pas vraiment communiquer avec nos hôtes, qui ne parlent pas anglais. Du coup, on s’envoie une saison entière de Damages.

Après ces trois journées à Sapa, on rentre à Hanoi, où on est hébergé chez les Pasquiou / Gauthier pendant une semaine. Là encore, une vraie leçon d’hospitalité : on est reçu comme des reines !

Grâce à eux, on visite Hanoi en moto et on découvre les meilleures adresses de bouffe vietnamienne (on bave encore en repensant au chaca du dernier soir!). On a même droit à une petite escapade au fameux Métropole. Et surtout, ils ne se contentent pas de nous donner les bons plans pour le shopping, ils nous proposent également de rapporter à Paris une bonne partie de nos emplettes … On fait donc des folies !!!

Au lycée français Alexandre Yersin, on a la chance d’avoir des élèves motivés et dynamiques ! Sérieux en cours, bons fêtards en dehors. Ils nous organisent même une petite soirée en pleine semaine : diner à la Coopérative, session balloons au Smile et boite couleur locale dans le vieux quartier de Hanoi! On perd toute crédibilité pour les entretiens à venir …

Avec le peu de temps qu’il nous reste, on décide de visiter la baie d’Halong en express en une journée. 8h de bus dans la journée, pour 4-5h à profiter des lieux : le ratio n’est pas terrible mais ça nous permet de ne pas passer à côté de cette merveille. Et ça vaut le détour car les paysages sont incroyables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s